Bio

BIOGRAPHIE

Artiste peintre, Guillaume Seff est né à Toulouse (France) en 1977.
Dès 1997, il s’installe à Montréal (Canada) et y réside pendant plus de dix ans.
Il vit et travaille aujourd’hui entre Montréal et Toulouse.

Des expositions à Paris, Montréal, Toronto, Ottawa, les Barbades et Toulouse témoignent de son travail.

« Je peins ce que le langage ne me permet pas de dire.
De l’idée que la peinture est (être, provient, s’inscrit dans) du Temps, je relate à travers mes travaux ce qui a été ou est –vécu afin que cela ne disparaisse pas, que quelque chose de moi, de nous, ne s’échappe avec lui, ne m’échappe pas, ne se dissipe pas …
J’essaye peut-être aussi de m’en extraire ou d’en extraire, une part qu’il ne peut emporter que pour lui.
Au fil du temps sont suspendues des manifestations que d’être au monde; Ce qui se passe, s’inscrit dans le temps, en nous et/ou tout autour, fusse t-il pour une fraction de seconde, un instant, un moment, ou que cela se compte en jours, en mois, en année, c’est ce dont mes travaux témoignent. »    Guillaume Seff

Interview Singulart

BIOGRAPHY

Painter, Guillaume Seff was born in Toulouse (France) in 1977.
In 1997, he moved to Montreal (Canada) and resides there for over 10 years.
He now works and lives between Toulouse and Montreal.
His work has spread across the globe,  as exhibits in Paris, Montreal, Toronto, Ottawa, the Barbados and Toulouse can testify.

« I express with my painting what I cannot with language.
From the idea that painting arises out of Time, I tell through my work what was or is -lived so that it never fades away, so that some part of me, of us, does not fade away with it, does not slip out of my hands, does not vanish into thin air…
Maybe I am trying to remove myself from it, or remove a part which it can then never take away.
On life’s thread expressions of being in the world are suspended. What happens is a part of time, within us and/or around us, be it for a split-second, a brief moment or be counted in days, months or years, it is that of which my work is the witness. »    Guillaume Seff

Interview Singulart

atelier